classique

La Belle au bois dormant

La Belle au bois dormant (2018)
Un conte pour un opéra. De jeunes chanteurs dans l'univers des fées et des animaux qui chantent. Pour son opéra La Belle au bois dormant ou plutôt La bella addormentata nel bosco, le compositeur italien Ottorino Respighi a fait du conte de Perrault une version contemporaine de son époque (l'œuvre a été créée en 1922).

Il imagine, par exemple, le réveil de la princesse dans le futur, avec un prince charmant flanqué d'une délégation de milliardaires américains, développe l'univers des fées, bonnes et méchantes et aussi celui des animaux. Surtout ceux qui chantent, le rossignol, le coucou, et... les grenouilles pour lesquelles il compose un ballet au premier acte. Écrite à l'origine pour un théâtre de marionnettes, la partition est une sorte de brillant pastiche de l'opéra du début du XXe siècle qui multiplie les clins d'œil à Wagner, Puccini ou Strauss sans oublier Massenet et Debussy.

Brillant orchestrateur avec ses Pins de Rome qui sont devenus un tube pour grand orchestre, Respighi accomplit des prodiges ici, avec une petite formation: bois, cordes, percussions, piano, célesta, épinette ou clavecin. L'écriture vocale, très exigeante, sera l'occasion pour les jeunes chanteurs du Studio de l'Opéra de Lyon de montrer toute leur virtuosité. Cet opéra de chambre est à la fois un guide pour le jeune public et un quizz pour le public averti qui en appréciera les allusions.

Publié le 18/01/2018


Mots clés : opera