07505d01bdab77932bdf1bac213dac4eb650f07c
1cd0e7a245a17bfab18709b8d410bb7c26f6fffc
A9f72aad27c7cf124a385d277724060c4db6a4fe
975ce41bb11a8662ec5f20171976196a6a9c0a89
Fermer
loisirs

Ces étrangers qui viennent sauver notre patrimoine

Eb3fb271b7217d45cad5595a6e7cbe4a1dda3cd6

En Rhône-Alpes, ce mois de juillet marque le début d'un type de vacances aussi ancien que méconnu : les chantiers internationaux. Localement, c'est pourtant tout un patrimoine qui peut ainsi ressusciter, sous l'action conviviale de jeunes venus de tous horizons. Leurs motivations, la réaction des habitants et les résultats concrets ? Reportage à Bouvesse-Quirieu, commune de 1 300 âmes à 73 km de Lyon.

 

Il y a un siècle, le dernier habitant quittait la colline de Quirieu et son village fortifié, pour se rapprocher du centre du bourg. C'était la fin de l'occupation millénaire du site, et sa lente disparition, sous la végétation mais surtout de la mémoire même des habitants.

Un gâchis que ne supportait pas Jean-Claude Champier, le maire de Bouvesse-Quirieu : "il y avait bien eu quelques opérations ponctuelles dans les années 90, mais rien n'y faisait : avoir un site médiéval sous la végétation ne suscitait l'engouement ni de la population, ni même du conseil municipal". En 2004, une étude est commandée au cabinet de paysagistes et d'architectes Itinéraire Bis, situé à la Croix-Rousse : "le coût des travaux est alors estimé à près de 300 000€, et cela, rien que pour consolider les vestiges !". De quoi susciter encore moins d'engouement dans la commune...

70 chantiers internationaux de bénévoles cet été en Rhône-Alpes


Persévérants, le maire et son adjoint au sport et à la communication, Frédéric Gonzales, ont un jour vent d'une initiative menée à Crémieu, ville au patrimoine médiéval ô combien riche, à seulement 27 km de là. La solution prend alors un nom : Concordia, l'une des 17 associations qui organisent chaque en Rhône-Alpes des chantiers internationaux de bénévoles. Né peu après la première guerre mondiale, ce mouvement lancé par de jeunes Européens a alors pour but de reconstruire la paix. Liées à l'éducation populaire (courant d'idées qui milite pour une diffusion de la connaissance au plus grand nombre), ces associations se sont récemment adaptées aux évolutions de la société.
Elles proposent maintenant des missions sur des thématiques variées : culture, social, patrimoine, environnement.

"En Rhône-Alpes, nos chantiers se répartissent à part égale entre patrimoine environnement", explique Emilie Nganguia, Déléguée régionale de Concordia. "Nous intervenons surtout en milieu rural, avec à chaque fois un double objectif : la réhabilitation d'un site, ainsi que sa réappropriation par la population locale. Pour une collectivité, le recours à un chantier est souvent la première étape d'un projet touristique durable, comme la création d'un musée."

La cité médiévale de Quirieu appelée à ressortir un jour de la mousse ?

 

A Bouvesse-Quirieu, les vieilles pierres vont donc connaître leur quatrième été d'affilée d'agitation constructive. "Après une première tentative en 2006, il a quand même fallu attendre le deuxième chantier l'année suivante pour que l'engouement de la population démarre", se rappelle le maire. "Mais ensuite, c'est allé crescendo : les anciens des environs ont commencé à remonter sur la colline et plusieurs habitants s'investissent désormais à l'année dans notre commission patrimoine, sur ce projet mais également sur d'autres dans la Communauté de communes du Pays des Couleurs (restauration d'anciens fours communaux, mise en place de signalétique...)."

Faut-il pour autant s'attendre à voir naître un village-musée comme Pérouges à 36 km d'ici ? "Non, non, nous ne voulons pas devenir un lieu investi par 500 personnes chaque jour ! Nous voulons juste rendre possible un cheminement dans un site ouvert et sécurisé". Le tout pour un investissement (co-financé par la commune et le Pays des Couleurs) sans commune mesure avec l'estimation du cabinet : ce chantier coûte 6 500 euros chaque année.

2 Québécoises, 1 Belge, 2 Arméniennes, 2 Espagnols, 3 Français


Ce vendredi 10 juillet ce sont donc 10 jeunes courageux qui viennent de poser leur sac à dos à quelques centaines de mètres du site, dans l'ancienne école du hameau. Leur profil : âgés en moyenne de 18 ans, ce séjour représente pour la plupart leurs premiers pas en France, et même en Europe. Ce qui les a motivés à venir s'engager pour 3 semaines de journée mi-studieuses (environ 5h de labeur par jour) et mi-touristiques à Bouvesse-Quirieu ? D'un même cri du coeur, ils répondent : "rencontrer différentes nationalités" ; "l'intérêt historique du travail proposé, qui change radicalement des habituels jobs d'été !" ; "la curiosité pour ce village médiéval, ça fait rêver..." ; "la vie en communauté, qui permet de s'évader !" ; "et c'est un défi, on a hâte de commencer !"...

Prononcées avec leurs accents chantants, ces paroles sont en fait la vraie richesse de ces chantiers, comme le reconnaît le maire : "recevoir ces jeunes de toutes les cultures est effectivement le plus enrichissant. Du coup, nous participons aussi à leur séjour, en leur proposant des sorties (visite de Lyon...), ils ont des vélos à disposition et nous leur offrons le restaurant à la fin du séjour. Aujourd'hui, certains petits enfants de riverains s'arrangent même pour que leurs vacances chez les grands-parents coïncident avec le séjour des bénévoles !"

Un succès incontestable en matière de réappropriation par la population, qui relève finalement moins de l'ampleur des travaux réalisés, que de l'esprit dans lequel ces vieux murs reprennent de l'allure. Car comme le résume Emilie Nganguia, "le fait qu'un Coréen parcoure des milliers de kilomètres pour venir s'occuper d'un petit bout de leur territoire, voilà ce qui rend ces chantiers si importants aux yeux des populations locales !" Une manière de considérer le patrimoine qui a valu à Concordia d'être primée en 2009 par la Fédération Patrimoine rhônalpin pour ce projet mené à Bouvesse-Quirieu.

Publié le 20/07/2009 Auteur : DL

Association Concordia Rhône Alpes

10 rue du Gazomètre, Lyon 3e

 

Tél.04.72.60.97.56

www.concordia-association.org


Mots clés : loisirs