1c7cada027990f7d425f6b380de34643a3277b77
1a60f88dbab6be9962e2170e2eda1de4283ec0cc
Aaf57753044edffe29d5245028f3a84565bf21ba
980de4f8808abdd9d23b81118bc92ee92d6ec8aa
Fermer
concerts

Hannah Jadagu

5c60eda588e9e6f664c7282ebda33e77521ce55c
La jeune Texane sort de l’underground avec un album réconciliant le rock alternatif rugueux et la pop rêveuse contemporaine. A suivre

Signée chez Sub Pop, le label qui révéla Nirvana et fit les belles heures du rock indépendant américain, Hannah Jadagu publie « Aperture », album composé à New-York et enregistré à Paris. Après une série d’autoproductions, on y découvre une jeune artiste en pleine mutation revisitant autant que revitalisant le rock de ces trente dernières années via une démarche résolument pop. Un exercice périlleux où elle s’en tire aisément en ne succombant pas aux lourdeurs d’un néo-grunge ou à la pompe façon grande pop. En effleurant, Hannah Jadagu ne passe pas à côté de son sujet : rêver à Steve Lacy ou Solange en écoutant Clairo ou Mia Joy dans le grenier des parents où sont remisés les CD de Liz Phair. Dans le genre sans doute la meilleure trouvaille de Sub Pop depuis Marika Hackman ou Beach House.

 

Publié le 01/03/2024 Auteur : Bertrand Lanciaux

Samedi 9 mars, 20h, 3-6€
Aéronef
168 Av. Willy Brandt, Lille
www.aeronef.fr

 


Mots clés : pop* rnb