F1c6ac9d61c42fb0f7919fac4d50e43c48f27831
Cb5b9c386d0614a4f2665e848c4403496dfd6ca3
0ab2d1874215abc5975c8d91dd81b0e4bfdbbcc5
3db940afc939a7af90a6a0d842e9bec771b32e72
83357f6b514435768b91ab92515f05b29c599812
69dd254e0409dd30524e65dc19be8987603e7032
Fermer
cinéma

La Cour des miracles

Fd362aa0cb3f586ff36279775ef767a7edda77a4
Fraîchement nommés dans une petite école de Seine Saint-Denis, Marion et Fabrice réalisent que leur école, à quelques pas d'un futur établissement flambant neuf dans un quartier en reconstruction n'intéresse plus les jeunes parents. Pour éviter la fuite des élèves, avec Zahia, la directrice, et leurs collègues pas forcément enthousiastes ils imaginent un projet global d'école verte pour intéresser les nouveaux habitants.

Les ressorts sont connus : un terrain social défavorisé, des instituteurs pétris de nouvelles idées, une hiérarchie sclérosée et des enjeux contemporains le tout appuyé par un casting conjuguant l'expérience (Rachida Brakni, Gilbert Melki...) et la jeunesse (Anaïde Rozman, Sérgne M'Baye, Raphaël Quenard, Mourad Boudaoud...). Mais le film du duo respire suffisamment la sincérité et la bonne humeur pour se distinguer des films d'apprentissage un brin convenus. Outre un thème un peu rafraîchissant (l'irruption de la nature dans le milieu scolaire et le rafraîchissement des apprentissages), l'écriture jamais empesée et le casting enthousiaste donne vie à un récit qui évite l'écueil d'un récit aux étapes convenues. Si la réalisation n'est pas toujours aussi inspirée que le propos, cette Cour des miracles mérite tout de même qu'on s'y attarde.

Publié le 28/09/2022 Auteur : Guillaume B.

Chronique d'apprentissage généreuse et humaniste, le film n'échappe pas à certaines facilités sans toutefois entamer complètement l'enthousiasme et l'espoir du propos.

 

Film français de Carine May et Hakim Zouhani avec Rachida Brakni, Anaïde Rozam, Disiz-Sérigne M'Baye, Mourad Boudaoud, Gilbert Melki. Durée : 1h34.