77de7a2c1d16d7ed01bd8b8d2f2afd032e83a2e9
6c979cc6395dd1a83ec7cfd35edcbd14d0bafbc4
E0e2df5041a2302c5d6c180a2c992183e05ec69f
47ab671c6545740b22be21828df0b60d623fc0dc
A405ac3e42ef528d1afee30389692c37fb7f3e04
059d7c71225008e5cfd4ad63fd7b9475e23ab01a
Fermer
lire

Ma vie (pas si) parfaite

10ffebc7923df3eb67e437439a550c3ce2c4135a
Avec l’été vient souvent un nouveau roman de Sophie Kinsella. L’été 2017, avec Ma vie (pas si) parfaite, ne fait pas exception à la règle. Cette fois, Sophie Kinsella nous emmène à Londres, à la rencontre de Katie. La vingtaine, bon job et adeptes de soirées branchées. Les preuves sont d’ailleurs sur son compte instagram. Sauf qu’Instagram, ne reflète pas toujours la vraie vie…

 


Après, notamment, la série L’accro au shopping (sept volumes tout de même), Sophie Kinsella nous présente Katie. Comme les héroïnes précédentes de l’auteur, Katie est jeune, naïve, parfois drôle malgré elle et attachante. Elle a aussi quitté son Somerset natal pour vivre (et instagrammer) la grande vie londonienne. Katie s’efforce donc d’immortaliser chacune des images qui composent cette grande vie : son job de rêve dans une grande agence de pub (où elle ne fait en réalité que saisir des formulaires sans intérêt), ses mokaccinos sublimés par la grâce du latte art (en fait la tasse de la table d’à côté) ou encore ses soirées dans des restos tendances (du moins, ce qu’elle a pu en lire sur internet). Katie édulcore et use de filtres pour enjoliver sa vie (très) approximativement parfaite. Jusqu’au jour où, licenciée, elle n’a pas d’autre choix que de renouer avec sa campagne natale. Pas abattue pour autant, elle décide de transformer la ferme familiale en ferme healthy/hype. Au risque d’y attirer d’anciennes connaissances…

 

Pas de surprise avec ce nouveau roman de Sophie Kinsella : le lecteur s’apprête à plonger dans un pur roman de chic lit. Si la trame ne fait, alors, pas preuve d’une originalité surprenante, on notera tout de même la charge de l’auteur contre le monde d’illusions qu’offre chaque jour Instagram. Le lecteur curieux s’interrogera néanmoins en constatant que le compte Instagram de l’auteur n’échappe pas à ce qu’elle dénonce… Mais qu’importe, Ma vie (pas si) parfaite remplit sa tâche de roman feel good parfait pour l’été.

 

Publié le 03/07/2017 Auteur : Bérangère Deschamps


Ma vie (pas si) parfaite de Sophie Kinsella - Editions Belfond - 21 euros.