F1c6ac9d61c42fb0f7919fac4d50e43c48f27831
Cb5b9c386d0614a4f2665e848c4403496dfd6ca3
0ab2d1874215abc5975c8d91dd81b0e4bfdbbcc5
3db940afc939a7af90a6a0d842e9bec771b32e72
83357f6b514435768b91ab92515f05b29c599812
69dd254e0409dd30524e65dc19be8987603e7032
Fermer
concerts

Mansfield. TYA

65a435242f220c3f81f17ce0a6e96a438e4b62bb
En réanimant le projet Mansfield. TYA, Julia Lanoë et Carla Pallone portent le deuil sur le dancefloor.

Julia et Carla ne nous sont pas inconnues. La première enfile régulièrement l’armure de Rebeka Warrior (Kompromat, Sexy Sushi) quand l’autre alimente Vacarme. Ensemble, elles tissent la cotte de mailles Mansfield. TYA depuis bientôt 20 ans. Ce duo, parfois à géométrie variable, s’incarne à nouveau autour d’un album Monument ordinaire, forme de monument aux morts paradoxalement assez festif. Rebattant les codes new wave et electro, leur gothic-chic est finalement une ode à la vie. Avec un soin porté à la production mais aussi à la scénographie, Mansfield. TYA c’est déjà plus que du concert. Le dancefloor s’apparente à un inexorable tapis de course, mais les incantations de Mansfield. TYA nous aident à rester debouts, dignes, vivants et joyeux.

Publié le 23/10/2022 Auteur : Bertrand Lanciaux

 

 

Le 27 octobre à 20h30, La Carène, Brest, 15-21€, www.lacarene.fr


Mots clés : electro Gothic chanson