07505d01bdab77932bdf1bac213dac4eb650f07c
1cd0e7a245a17bfab18709b8d410bb7c26f6fffc
8e41d1fe685df3a7ece5263126b7c5a272574e1f
123b4911f11e1015a3de2ab0ee287931ebddab04
54f4f8625b24623b0b1c6b569a204e26abcbf196
714a3e7de2acc5a477541be7664912f53e10b0eb
Fermer
concerts

Marie Davidson et l’œil nu

F99161a9208067e2b64b5ed638d72567d4d0f77f
Marie Davidson et l’œil nu portent un certain regard sur la pop et le dancefloor. Dans ce club lynchéen, les apparences sont des indices.

 

Marie Davidson a vécu tout ce qu’elle pouvait de sa carrière de DJ. Elle qui fit danser des foules a fait ses adieux aux dancefloors sans doute suite à un jet-lag de trop ou l’angoisse de la chambre d’hôtel en solitaire. Pourquoi vous raconter tout cela ? Précisément par ce que ce nouveau projet en groupe, au moins trop, aime le storytelling. Pas se la raconter mais nous emmener dans leur univers onirique où les clichés pop et electro s’animent pour faire film. Il y a une dimension expérimentale à rendre étrange le trivial. Sur disque, ces Canadiens marient les ambiances et les ruptures avec toujours une production soignant leur propos principal : accepter de se perdre peut être pour mieux se trouver.

 

 

Publié le 25/10/2021 Auteur : Bertrand Lanciaux

Vendredi 29 octobre, 20h, 5-10€
L’Aéronef
168 avenue Willy Brandt, Euralille
www.aeronef.fr

 


Mots clés : pop