22c0d400f6e74c49c3656252ea86d2bb44f8fd62
E4c6ddcfe94fe9fee88acb55a814a49aeb1fb20b
2e9dfc4c3c66a5725a07b91602c64369a606899a
1a883262538d13d0cdf6ab46b8e43d6bdcd70576
Fermer
concerts

Slowdive

E4eedcb04819945a7e9d0ee59ca259d90cc10bcf
C’est sans doute parce que l’on n’attendait plus grand-chose de ce groupe culte un rien obscur que leur retour lumineux nous éblouit.

Ça s’est appelé la scène « Shoegaze » et puis ce rock anglais s’en est allé dans ses brouillards pour enterrer le XXème siècle. My Bloody Valentine, Ride, Lush et donc Slowdive ne furent pas vraiment une anecdote dans l’histoire de la musique, mais on a trop souvent vérifié que rouvrir cette parenthèse enchantée de l’ère indé tendait vers le fiasco. Circonspects à l’annonce de la reformation du groupe en 2014, Slowdive a rassuré avec un très bon album en 2017 puis a sorti l’année dernière son meilleur opus à ce jour : Everything is Alive. Pas de retour de flamme ni de flemme, pour un groupe libéré de la compétition des 90’s qui finalement se la joue tortue. On y retrouve les fondamentaux du groupe avec sa pop psychédélique passée au brumisateur ambient. Mais dans ses vapeurs et textures se joue une partie entre la physique et le psychique. Comme une épaisseur ; enveloppant mais pas plombant. Appelons cela âme. Sans option ni supplément, infiniment dans l’instant.

 

Publié le 21/05/2024 Auteur : Bertrand Lanciaux

Dimanche 26 mai, 18h30, 25-32€
Aéronef
168 Av. Willy Brandt, Lille
www.aeronef.fr

 


Mots clés : pop rock Shoegaze