26af5d46c23ecb26dd7ab24aa78e7df465cbe24e
0b5388aa9bf1a615945f27e979fff70e7832abf9
4b661dc79de3d5aa8c7a70aad70e2e5e52b9bea5
296213d18fdf9095c95f486f400205578c3746f5
Fermer
danse

Co-plateau : Parmi, suivi de Auditionneu.r.se.s ?

Co-plateau : Parmi,  suivi de Auditionneu.r.se.s ? (2022)
Deux spectacles de danse se partagent la soirée : parmi (duo) suivi de auditionneur.se.s

Dans notre société où la raison et l’intellect sont brandis comme des drapeaux intouchables, quels sont devenus nos rapports à la mort ? Là où les institutions religieuses posaient autrefois des pratiques spirituelles dominantes, on trouve désormais des entreprises funéraires cherchant à concilier demandes des familles et profit financier. Qu’en est-il alors des gens qui aujourd’hui fabriquent et inventent de nouvelles façons de célébrer leurs mort.es ? Parmi met en scène deux êtres humain.es en constante recherche sur leur façon d’être face et avec la mort. Interrogeant la notion de rituel funéraire, nous souhaitons explorer les pratiques, absence de pratiques et temporalité devant lesquelles nous met face un cadavre. Quelle attention avoir envers un corps ? Faire une cérémonie, ou pas ? Quels besoins ressentons-nous ?

Auditionneur.se.s : Loin de la volonté de recréer et montrer un processus d’audition, Auditionneu.r.se.s ? est une mise en exergue des points de vue, des sensations de quatre jeunes interprètes face à cet exercice. Construite comme une succession, un entremêlement de témoignages, elle est une invitation à ressentir, écouter et pourquoi pas comprendre les questionnements, les doutes, les espoirs et les désillusions de danseur.euses face au monde professionnel. L’audition est l’un des endroits où les remises en question et où les enjeux personnels et artistiques se cristallisent de manière évidente. En utilisant ce qui s’y joue, ce que nous, interprètes, y vivons (l’exposition aux regards et aux jugements, la gestion du stress et son incarnation dans le corps, ce que nous choisissons de montrer ou au contraire, de garder pour nous), nous cherchons à élargir le cadre pour parler de notre métier, de ses/de nos perspectives d’avenir, de notre rapport aux autres mais avant tout, à nous-même. Quelle place laisse-t-on au doute, à l’erreur, à l’imperfection, à la singularité de chacun, lorsqu’il s’agit de se vendre ?

Publié le 15/08/2022


Mots clés :