F1c6ac9d61c42fb0f7919fac4d50e43c48f27831
Cb5b9c386d0614a4f2665e848c4403496dfd6ca3
0ab2d1874215abc5975c8d91dd81b0e4bfdbbcc5
3db940afc939a7af90a6a0d842e9bec771b32e72
83357f6b514435768b91ab92515f05b29c599812
69dd254e0409dd30524e65dc19be8987603e7032
Fermer
théâtre

DREYFUS

DREYFUS (2022)
On rit beaucoup dans Dreyfus. On rit des situations, de la mesquinerie des personnages, de leur lâcheté et l’on assiste, amusé mais surtout effrayé, à la fin d’un monde.

« Première pièce traduite du yiddish, écrite directement en français par quelqu’un qui ne sait pas le yiddish et connaît mal le français. » Dans une Pologne imaginée, vers 1930, une petite troupe de théâtre répète une pièce sur l’affaire Dreyfus. Les comédiens semblent peu préoccupés par l’universalité du problème que pose cette histoire, malgré
ses efforts de l’auteur, metteur en scène idéaliste…Bien sûr, ils n’arriveront pas à monter  leur pièce. Le metteur en scène utopiste  abdiquera, incapable de convaincre
sa propre troupe que « les hommes  doivent s’aimer et se respecter ».

Publié le 31/08/2022


Mots clés :