Loisir

Jardin Rosa Mir

Jardin Rosa Mir (2020)
Petite pépite bien connue des amateurs de lieux insolites, le jardin Rosa Mir étonne et surprend le visiteur qui s’y aventure. Dans une cour intérieure de la grande rue de la Croix-Rousse, Jules Senis, un maçon réfugié de la guerre d’Espagne a créé un lieu extraordinaire dédié à sa mère, Rosa Mir.

 

Dans un style que ne renierait pas le facteur Cheval, il a dès 1958 accumulé coquillages et cailloux pour transformer une banale cour intérieure en un jardin fantastique. Ici des jardinières exubérantes, là des fresques minérales…

Qu’on se le dise : la Croix-Rousse n’a pas encore livré tous ses secrets ! 

L'histoire du jardin

Le jardin de 400 m², réalisé de 1957 à 1983 par M. Senis Mir, est fait de pierres et de coquillages. Il le dédia à sa mère Rosa Mir Mercader. Classé à l'inventaire des monuments historiques en 1987, il a le label “Patrimoine du 20° siècle”.

Jules Senis est né en Espagne à Burjasot dans la région de Valence en 1913. Formé à la rigoureuse école du compagnonnage, il devient artisan maître maçon, respectant ainsi une tradition familiale de 4 générations. Engagé du côté républicain pendant la guerre d'Espagne, il se résout, fuyant le Franquisme, à se réfugier en France en 1947. En 1951, il arrive à Lyon avec sa femme et ses deux fils, s'installe à la Croix-Rousse et crée une entreprise de maçonnerie et carrelage.
Atteint d'un cancer de la gorge en 1952, il bénéficie d'une rémission inattendue après 3 ans d'hospitalisation et fait le voeu de créer le jardin. Sa détermination à faire aboutir le projet l'aide à surmonter cette épreuve.

Le jardin, en bref...

La structure architecturale est marquée par les lieux d'Espagne sur lesquels Jules Senis a travaillé : l'Espagne du créateur, multiculturelle et républicaine, l'Alhambra de Grenade, la basilique de Montserrat en Catalogne, l'architecte Gaudi, le "constructeur" de Barcelone, créateur du parc Güell et de la Sagrada Familia.

Appartenant à la Ville de Lyon, ce jardin atypique a réouvert après 5 ans de rénovation avec le concours de Frédéric Reynaud, architecte paysagiste.

Publié le 28/04/2020


Mots clés : parc