Fermer
classique

L’ONL À L’OPÉRA DE VICHY

Au-delà des nombreux concerts qu’ils donnent à l’Auditorium, l’Orchestre national de Lyon et ses musiciens rayonnent sur les plus grandes scènes nationales, tout en maintenant une forte présence dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

De 1901 à 1964, Vichy devient «la capitale d’été de la musique» où tout artiste de qualité se doit de se produire. L’Opéra possède alors, pour la saison de mai à septembre, son propre orchestre, ses chœurs, ses chanteurs, son corps de ballet et accueille, en invités, des chefs et solistes prestigieux.
Ce gala lyrique et symphonique retrace cet «âge d’or» et permet d’explorer, au cours de trois parties, le répertoire français, germanique et italien qui marqua indéniablement cette époque florissante.
Ce programme allie œuvres éternelles du répertoire – La traviata et Aida de Verdi, Roméo et Juliette de Gounod, Salomé de Richard Strauss, Tannhäuser et La Walkyrie de Wagner... – à des raretés telles l’ouverture de l’opéra Le Roi d’Ys de Lalo, Hamlet d’Ambroise Thomas ou bien Mârouf, savetier du Caire de Rabaud.
Portée par trois chanteurs de renommée internationale, les Français Erminie Blondel et Julien Behr et le Belge Lionel Lhote, cette soirée «prestige» donne l’occasion d’apprécier la baguette énergique et inspirée de Leo McFall à la tête de l’Orchestre national de Lyon.

Publié le 28/06/2021


Mots clés :