83f6a2c56f40e064bf61a581b5f84389444a8a58
83e087549d5b79b3fb9e11622d61d23920eddc0d
0e74294e3949ff50ac17ba7b3bb353e8d385a52b
3b96b5571e9f4d3e38f6c851aa565e54a8db6edc
Fermer
concerts

Laake

Réserver
Laake (2020)
Quand l’électro se mêle, en live, au son des cordes et des cuivres… Le génial Laake nous emporte dans une nouvelle épopée électro-orchestrale guidée par son instrument fétiche, le piano. Son premier album, O, transcendé par l’appui d’un orchestre, est un véritable bijou bousculant les codes du classique et de la musique électronique.

Autodidacte, Laake admet que ce n’est pas le pire des apprentissages : il en a tiré son indépendance et une liberté immense, affranchi des partitions et des professeurs, loin des règles et des valeurs qui auraient pu le perturber. Le jeune compositeur aime la notion de « remède » par la musique - « laake » veut dire médicament en finlandais - et se sert du piano pour l’inoculer, ajoutant des couches d’électro et deux quatuors, l’un de cuivres, l’autre de cordes, qui donnent à son dernier projet une dimension hors du commun. Venu du rock - il a écouté Blonde Redhead, Radiohead, Shannon Wright -, Laake est en quête d’une émotion sur le fil, un clair-obscur qui laisse l’imagination s’emballer ; En vrai « indé », il réalise tout lui-même et se montre prolifique : plus d’une centaine de concerts (aux côtés de Vitalic, Max Cooper ou encore Laurent Garnier), deux EPs, huit clips… Son premier album, O, transcendé par l’appui d’un orchestre, est un véritable bijou bousculant les codes du classique et de la musique électronique. Laake nous emporte entre des sentiments d’urgence et d’apaisement successifs, nous emmêle dans la joie et la mélancolie, nous subjugue et nous ensorcèle. Une expérience musicale à vivre en live, évidemment !

Publié le 19/08/2020


Mots clés :