F1c6ac9d61c42fb0f7919fac4d50e43c48f27831
Cb5b9c386d0614a4f2665e848c4403496dfd6ca3
0ab2d1874215abc5975c8d91dd81b0e4bfdbbcc5
3db940afc939a7af90a6a0d842e9bec771b32e72
83357f6b514435768b91ab92515f05b29c599812
69dd254e0409dd30524e65dc19be8987603e7032
Fermer
théâtre

Le Petit Chaperon rouge - Celeste Germe, Das Plateau

Le Petit Chaperon rouge - Celeste Germe, Das Plateau (2022)
Conte parmi les contes… Et si Le Petit Chaperon rouge était avant tout une bonne histoire, qui fait un peu peur et qui donne du courage en même temps ? À vivre dans une scénographie sensorielle aux multiples facettes.

Dès 4 ans 

 

On connaît l’histoire, une petite fille de rouge vêtue, un petit pot de beurre, une grand-mère sous la couette et un loup retors. Enfin, on pensait la connaître. Car Le Petit Chaperon rouge, star des contes, a connu plusieurs versions et mille interprétations. Le collectif Das Plateau a choisi celle des frères Grimm, avec le chasseur. Une vision qui ne pointe pas la naïveté de l’héroïne, mais l’impose comme une vaillante et combative jeune fille, féministe en puissance bien armée contre les méchants. Toutefois, au-delà des différents niveaux de lecture, on reste ici à hauteur du récit envoûtant, qu’on ait 4 ou 104 ans, car c’est en se confrontant à ses peurs qu’on finit par les apprivoiser. La scénographie magique joue ce rôle : elle emmène les spectateurs arpenter un sentier familier, pénétrer une forêt de tous les dangers, tirer la chevillette d’une maison plus aussi accueillante… Jeu de miroirs et de transparence, décor mouvant, voix qui susurre toute proche ou qui s’envole parmi les arbres, ces tableaux-paysages convoquent les dioramas, le cinéma et les effets spéciaux d’antan pour mieux faire résonner les mots du conte dans les rêves de chacun.
Alors, promenons-nous dans les bois ?

Publié le 23/09/2022