F1c6ac9d61c42fb0f7919fac4d50e43c48f27831
Cb5b9c386d0614a4f2665e848c4403496dfd6ca3
0ab2d1874215abc5975c8d91dd81b0e4bfdbbcc5
3db940afc939a7af90a6a0d842e9bec771b32e72
83357f6b514435768b91ab92515f05b29c599812
69dd254e0409dd30524e65dc19be8987603e7032
Fermer
classique

Le Requiem de Mozart

Le Requiem de Mozart  (2022)
En cette rentrée, notre âme s’élève, avec deux œuvres religieuses, espacées de deux siècles. Le Chœur Lyrique et l’Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire, dirigés par notre chef principal Giuseppe Grazioli, donneront tout d’abord Chichester Psalms, de Leonard Bernstein.

Le compositeur américain, né de parents juifs ukrainiens, a mis en musique le Livre des Psaumes, texte de la Bible hébraïque, appelé Livre des louanges par les Hébreux et Zabur par les Musulmans. Bernstein répondait ainsi à une commande du doyen de la cathédrale de Chichester, en Angleterre. Alors en congé sabbatique de l’Orchestre philharmonique de New York, Bernstein compose une oeuvre faisant la part belle à la voix d’enfant, et dont les rythmes épousent les pulsations de la langue. Les racines interreligieuses et la place de l’enfance font écho à l’engagement de Bernstein en faveur de la paix. La Messe de Requiem en ré mineur, connue sous le nom de Requiem, fut composée dans les dernières semaines de la vie de Mozart, qui mourut sans l’achever. Austère, elle s’appuie sur un orchestre réduit, sans bois aigus, et sur un choeur à quatre voix omniprésent. Tous les adjectifs ont été employés à propos de cette oeuvre qui fascine depuis plus de 200 ans, par son contenu autant que par les légendes qui entourent sa genèse et son achèvement par les élèves du maître. Du contrepoint des anciens à l’ouverture vers le romantisme à venir, le Requiem s’impose comme l’ultime manifestation du génie mozartien.

Propos d’avant-spectacle
Par Jean-Luc Perrot, docteur en musicologie, une heure avant la représentation. Gratuit sur présentation du billet du jour.

Publié le 18/07/2022


Mots clés :