77de7a2c1d16d7ed01bd8b8d2f2afd032e83a2e9
6c979cc6395dd1a83ec7cfd35edcbd14d0bafbc4
E0e2df5041a2302c5d6c180a2c992183e05ec69f
47ab671c6545740b22be21828df0b60d623fc0dc
A405ac3e42ef528d1afee30389692c37fb7f3e04
059d7c71225008e5cfd4ad63fd7b9475e23ab01a
Fermer
concerts

Les Nuits de Fourvière - De Kaboul à Bamako

Les Nuits de Fourvière - De Kaboul à Bamako (2024)
La route que l’on suit comme un fil rouge lors de cette soirée aux couleurs du monde, c’est celle des exils et des rencontres.

Elle passe d’abord par le Soudan, dont est originaire la chanteuse et joueuse de oud Sulafa Elyas, qui ouvrira la soirée en trio. Une belle occasion de découvrir cette jeune et prometteuse oudiste, attachée à développer un style original et neuf. Ce sont ensuite dix chanteurs et musiciens qui se joueront des frontières et des passeports pour emprunter la route imaginaire qui relie Kaboul à Bamako. La chanteuse malienne Mamani Keita, la chanteuse et violoniste iranienne Aïda Nosrat, le chanteur d’origine kurde Ruşan Filiztek comme le chanteur et joueur de tablas afghan Siar Hashimi ne sont pas étrangers à la notion d’exil. Associés au groupe d’éthio-jazz français Arat Kilo, ils tirent les fils de cette communauté de destinées, en un dialogue musical et culturel inédit.

Publié le 26/04/2024


Mots clés :