22c0d400f6e74c49c3656252ea86d2bb44f8fd62
E4c6ddcfe94fe9fee88acb55a814a49aeb1fb20b
2e9dfc4c3c66a5725a07b91602c64369a606899a
1a883262538d13d0cdf6ab46b8e43d6bdcd70576
Fermer
danse

On m’a trouvée grandie

On m’a trouvée grandie (2024)
Apparitions, disparitions et lévitations : l’impensable se produit sur scène, dans la nouvelle création de la compagnie 14:20, à l’origine de la magie nouvelle.

Fondée en 2000, la compagnie est orfèvre en émerveillement, dérèglement des sens et détournement du réel. Pour On m’a trouvée grandie, Valentine Losseau et Raphaël Navarro se sont inspirés du pan sombre de l’histoire de la médecine : au début du 20e siècle, des femmes jugées hystériques sont internées et étudiées à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Madeleine vit ainsi sur la pointe des pieds et dit traverser des épisodes de lévitation. On m’a trouvée grandie met en lumière ces femmes, dans une société où leur corps est sous tutelle masculine.
Leïla Ka, valeur montante de la danse contemporaine, en signe la chorégraphie et en interprète l’un des rôles, sur un plateau où se déploient des inventions à la fois spectaculaires, sensibles et picturales.

Publié le 04/04/2024


Mots clés :