07505d01bdab77932bdf1bac213dac4eb650f07c
1cd0e7a245a17bfab18709b8d410bb7c26f6fffc
8e41d1fe685df3a7ece5263126b7c5a272574e1f
123b4911f11e1015a3de2ab0ee287931ebddab04
54f4f8625b24623b0b1c6b569a204e26abcbf196
714a3e7de2acc5a477541be7664912f53e10b0eb
Fermer
concerts

Rock de l'au-delà

A90c4baf00c2289f81f40a04141cc935f83ecc6e
Godspeed, PG. Lost, Aiming for Enrike, Big Brave ; ils résonnent de l'au-delà. Ni trépassés, ni dépassés, tous ont en commun d'aller un peu plus loin que le paradigme pop-rock, chacun à sa manière.

Pour Godspeed You ! Black Emperor, les choses sont claires. Dans leur maquis musical, nombreux sont ceux à s'être piqués aux ronces instrumentales, enchevêtrement d'instruments rock et classiques. Figure de proue du label Constellation, leur dernier album , Luciferian Towers, atteste que cette référence incontestable d'un rock sans genre est toujours capable de surprendre avec style et radicalité.
Les Suédois de PG. Lost sont assurément des descendants de la nébuleuse post-rock. Autoproclamés « Swedish Experimental Instrumentalism », on cite souvent Russian Circles, Maserati, This Will Destroy You, Explosions in the Sky pour mettre des sons sur ce répertoire purement instrumental.
Incandescente découverte que cet Aiming for Enrike. Ce duo norvégien guitare-batterie brise la glace entre rock, jazz et electro sans pour autant nous casser les pieds. Virtuose sans passer par la démonstration, une bonne dalle de groove repose sur un treillis de mélodies biscornues et de polyrythmies hypnotiques. Comme si Hella suçait la moelle d'un Jaga Jazzist dégraissé et découenné. Lâché sur scène, Aiming for Enrike s'offre encore plus de libertés.
Les Montréalais de Big Brave ont déjà sorti un album chez Southern Lord, le bien nommé Au De La. Deux ans plus tard, le trio récidive avec Ardor, toujours en mode guitare/voix-guitare-batterie, sans basse, enfonçant un peu plus un dark-folk sous la ligne de flottaison doom-drone. Des abysses de larsens, des abîmes de reverb, Big Brave défonce les paliers de décompression, envoûté au chant de sirène de Robin Wattie, vers une descente sans retour au pays du feedback insondable.

 

Publié le 16/10/2017 Auteur : Bertrand Lanciaux

Godspeed You ! Black Emperor
Dimanche 22 octobre, 18h, 20-28€
La Condition Publique
4 Place du Général Faidherbe, Roubaix
www.aeronef.fr

PG. Lost + Aiming for Enrike
Lundi 23 octobre, 20h, 5-11€
Aéronef
168 Avenue Willy Brandt, Euralille
www.aeronef.fr

Big Brave
Mardi 24 octobre, 20h30, 8€
Le Biplan
19 rue Colbert, Lille
www.lebiplan.org